Commande nslookup

 

Lancer Nslookup

Saisir un nom de machine comme www.google.com

 

On lance ensuite

set type=mx pour demander les mx

puis on tape le nom du domaine winform.fr

set type=any pour demander tous les record

puis on tape le nom du domaine winform.fr

Set type =NS

Set type =SOA /A /CNAME/AAAA

 

Si on tape une ip on le reverse dns correspondant

En powershell

  • Resolve-DnsName www.microsoft.com
  • Resolve-DnsName microsoft.com -type SOA
  • Resolve-DnsName microsoft.com -Server 8.8.8.8 –Type A

Configuration du service Gestionnaire de licence

Idéalement sur un serveur Contrôleur de domaine équipé d’au moins Windows Server 2012, on installera le service de rôle Gestionnaire de licence.

 

  1. Installation du service Gestionnaire de Licences

Reprenez les mêmes étapes que pour la configuration du service Broker pour ajouter le service Gestionnaire de licences des Services de Bureau à distances.

  1. Configuration du service Gestionnaire des Licences

Lancer la console Gestionnaire de Serveur, puis via le menu Outil lancer la console  » Gestionnaires de licences des Services de Bureau à distance ».

Dans la console, Sélectionner le serveur puis via un clic droit aller dans le menu Revoir la Configuration.

 

Modifier l’étendu du serveur de licence au niveau de la forêt.

 

On clique sur « Modifier l’étendu »

 

 

On clique sur Continuer

 

On sélectionner une étendu à l’échelle de la forêt pour le fonctionnement du serveur de licence.

 

On a un message de confirmation…

 

On Lancer la console Utilisateurs et Ordinateurs Active Directory , puis on visualise l’OU Builtin

 

Puis le groupe Serveurs de licences des Services Terminal Server

 

 

 

On constate que le groupe est effectivement vide.

On retourne alors dans le Gestionnaire de licences, dans l’Assistant « Revoir la configuration »

 

On clique sur le bouton « Ajouter au Groupe »

 

On Valide les prochains écrans…

On redémarre le service « Gestionnaire des licences des services Bureau à distance »

 

On revoit la configuration… dans la console Utilisateurs et Ordinateurs Active Directory

 

 

Puis enfin dans la console « Gestionnaire de licences des Services Bureau à distance »

 

  1. Activation du serveur

Dans la console « Gestionnaire de licences des Services Bureau à distance »,  on clique sur « Activer le Serveur »

On arrive sur l’écran suivant

Puis.. on sélectionne la « Connexion automatique » sauf si la machine n’a pas de connexion Internet…

 

 

On remplie les informations indiquées sur le Contrat de licences

Eventuellement on complète les informations optionnelles…

 

 

Installation de SQL 2012 sur Windows 2012 R2

 

Préambules : Pour aller plus vite déconnecter votre serveur de sa connexion Internet  une fois la première étape ( Installation du Dot Net ) effectuée, cela évitera à l’étape 7 de récupérer et d’intégrer des mises à jours via Windows Updates.

  1. Installer les pré-requis ( Dot net 3.51 ) en ajoutant la fonctionnalité Windows correspondante
  2. Lancer le Setup.exe

  1. L’assistance démarrer une phase de vérification de l’installation de SQL Server

  1. On vérifie les règles de validation de l’assistant en cliquant sur le bouton « Afficher les détails »

  1. On passe alors au choix de la version à installation dans notre cas on choisit la version d’Evaluation

 

 

 

  1. On accepte alors le contrat de licence (mais on refuse d’envoyer les données d’utilisation à Microsoft )

  1. Le serveur n’étant pas connecté à Internet, il ne peut aller récupérer les mises à jours

  1. On démarre alors l’installation des fichiers d’Installations ( des binaires )

  1. A l’issue de l’étape précédente, on consulte les erreurs ou les avertissements

 

 

Détail des erreurs

 

 

  1. Choix du type d’installation

  1. On choisit une installation de fonctionnalités SQL Server avec les fonctionnalités ci-dessous

 

 

  1. On choisit les paramètres par défaut de l’écran ci-dessous

     

  2. On vérifie les paramètres de l’installation et l’espace disque nécessaires.

 

  1. Configuration des services Windows

 

Dans l’ordinateur local on crée un compte local ou de domaine nommé SQLService avec son mot de passe.

On configure le démarrage des services comme l’écran suivant :

 

  1. Configuration du moteur de base de données
    1. On crée le groupe AdminSQL dans le gestionnaire de serveur ou dans le domaine Active Directory
    2. On ajoute ce groupe dans le groupe des Adminstrateurs de SQL Server
    3. On ajoute l’utilisateur effectuant l’installation dans le groupe des Administrateurs SQL Server

Eventuellement on optimise les emplacements de stockages des bases de données

 

On active FileStream pour la suite …

  1. On ne touche plus les deux écrans suivants pour la suite …

 

 

 

  1. Si Arrive l’erreur suivante lire la page ci-dessous sinon passer à la page suivante …

Et la solution ici http://garvis.ca/2013/01/04/installing-netfx3-on-windows-server-2012/

Mais qui me donne le résultat suivant

 

 

La solution fut de finalement connecté l’ordinateur sur Internet pour qu’il récupère les modules manquant de son installation des composants. On aurait aussi pu récupérer les composants à partir du DVD d’installation.

 

 

  1. This is it

Problème entre Windows Seven 64 bits & SharePoint

Lorsque j’utilise mon portable en Windows Seven avec les sites SharePoint, certaines opérations deviennent trés longues voir impossible à réaliser.

Je me suis rendu compte que le problème venait de Windows Seven 64 bits quand mes stagaires ont eu le même soucis sur une plateforme équivalente.

En fait l’accés au bibliothèque de document que l’on veut ouvrir avec l’explorateur Windows devient très long et lent ( plusieurs minutes ).

Pour corriger cela il faut aller dans le menu Outils de IE : Outil ==> Options ==> Onglet Connexion ==> Paramètre réseau et désactiver la détection des paramètres automatique de connexion.

Je vous donne les copies d’écran.


Résultat , l’accès est immédiat pour Internet Explorer et l’Explorateur Windows mais reste encore lent quand on essaye de publier un Blog SharePoint avec Word.


Erreur SharePoint sur l’affichage d’icône ou de ressources graphiques…

Récemment sur un site, lorsque je voulais lancer certain thèmes ou certaines icones, un message d’erreur se lancer, ou une demande d’authentification.

 

En fait c’était du à ce que j’avais déplacé des ressources dans le dossier

C:\Program Files\Fichiers communs\Microsoft Shared\web server extensions\12\TEMPLATE\IMAGES

En fait en faisant un déplacement du fichier de ressource, le fichier se retrouve dans le bon dossier, mais sans les bonnes permissions.

Du coup en supprimant le fichier puis en le recopiant, j’ai obtenu sur le fichier les bonnes permissions NTFS.

Et cela à régler le problème.

Alerte de sécurité sur les sites utilisant une technologie SharePoint

Microsoft a publié un bulletin de sécurité sur le produit SharePoint ( WSS 3 et Moss 2007 ).
La faille consiste en une attaque par un détournement des fichiers d’aide.
Du coup la solution actuelle en l’absence de correctif consiste à désactiver l’aide.
Pour ce faire on change les permissions ntfs du fichier 
« %ProgramFiles%\Common Files\Microsoft Shared\Web Server Extensions\12\TEMPLATE\LAYOUTS\Help.aspx »

Pour aller plus en détail, c’est icihttp://www.microsoft.com/technet/security/advisory/983438.mspx

Solution de contournement :

Run the following commands from a command prompt: 

cacls « %ProgramFiles%\Common Files\Microsoft Shared\Web Server Extensions\12\TEMPLATE\LAYOUTS\Help.aspx » /E /P everyone:N 

cacls « %ProgramFiles(x86)%\Common Files\Microsoft Shared\Web Server Extensions\12\TEMPLATE\LAYOUTS\Help.aspx » /E /P everyone:N

Impact of workaround. This workaround will disable all help functionality from the SharePoint server.

How to undo the workaround.

Run the following commands from a command prompt:

takeown /f « %ProgramFiles%\Common Files\Microsoft Shared\Web Server Extensions\12\TEMPLATE\LAYOUTS\Help.aspx »

takeown /f « %ProgramFiles(x86)%\Common Files\Microsoft Shared\Web Server Extensions\12\TEMPLATE\LAYOUTS\Help.aspx »

cacls « %ProgramFiles%\Common Files\Microsoft Shared\Web Server Extensions\12\TEMPLATE\LAYOUTS\Help.aspx » /E /R everyone 

cacls « %ProgramFiles(x86)%\Common Files\Microsoft Shared\Web Server Extensions\12\TEMPLATE\LAYOUTS\Help.aspx » /E /R everyone

Apporter des fichiers vers une machine virtuelle facilement – Folder2iso

Pour travailler avec les machines virtuelles, on doit souvent apporter des sources ou des fichiers de la machine physique vers la machine virtuelle.
Pour cela on doit encore configurer le réseau entre les deux machines et mettre en place un partage commun (et créer un compte commun au machine et configurer le pare feu sur les deux machines …)
On peut faire plus simple, Folder2iso est un petit exécutable ( environ 1,5 Mo ) qui permet de créer une image ISO à partir d’un dossier.
Du coup on place tous les fichiers que l’on veut apporter à un VM dans un dossier et on créer l’image ISO que l’on monte dans la VM comme un lecteur CD….
Pour télécharger folder2iso … c’est ici

WinCloud : Du nouveau pour les formations techniques !

 Donner des cours sur des produits techniques comme Exchange, SharePoint ou Hyper-V m’a toujours posé un problème.

En effet ces produits sont conçus pour des serveurs armés jusqu’aux dents de mémoire vive, de disques durs véloces, de processeurs rapides. Même l’environnement des machines doit être performant, il faut souvent des connexions Internet rapide et des réseaux Gigabit entre les machines.

D’ailleurs, en production les responsables informatiques ne s’y trompent pas, ils installent ces solutions sur des serveurs ayant en générale au moins 16 Go de Ram et 4 cœurs processeurs.

A titre indicatif, il a y deux ans, en réalisant une étude pour un groupe bancaire, le dimensionnement d’une solution SharePoint demandait 5 serveurs ( et j’essayais de jouer à fond la carte de l’économie !).

Mais le plus intéressant, c’est que le non-respect des préconisations de l’éditeur sur les caractéristiques de la machine entraine une absence de support jusqu’à que la machine soit en conformité avec des prérequis de l’éditeur, en l’occurrence Microsoft.

Et cela n’est pas exagéré ! En effet sur les systèmes serveurs, les logiciels sont programmés pour se mettre en « mode de sécurité » en cas de manque de ressource.

Ainsi Exchange va progressivement bloquer les envois et par suite les réceptions de messages. Autant dire que l’on ne peut donner la formation dans ses conditions.

Mais le vrai problème est que l’on a des formations dont le coût à la journée démarre est de plusieurs centaines d’euros jours par personnes avec des programmes très chargés et des heures travaux pratiques à réaliser.

On ne peut dans ces conditions attendre plusieurs minutes pour démarrer une machine largement sous-dimensionné et annuler certains Labs par manque de performances des machines.

Aujourd’hui, j’ai créé WinCloud Labs pour donner à la formation informatique les moyens de devenir plus efficace et plus productive.

WinCloud Labs c’est le Cloud au service des formations car nous donnons des accès distants vers des serveurs ou des machines configurés pour les formations demandés.

Pour une formation SharePoint des machines en 16 Go de Ram, plusieurs machines pour des formations Exchange 2010 ( avec environ 16 Go de Ram alloué par stagiaire), des connexions Iscsi pour établir un Cluster etc…

C’est un gain pour les stagiaires qui vont travailler sur des machines correctement dimensionné. C’est un gain pour les centres de formation qui n’auront plus à chercher à investir et à installer des configurations spécifiques pour les formations techniques.

Au final tout le monde s’y retrouve et c’est un peu cela l’esprit du Cloud Computing.



 

Pour plus d’information :

WinCloud tel : 01 84 73 01 00

Site Internet ( en construction )     www.wincloud.fr
Plaquette de présentation de l’offre  à télécharger ici


 

Récupération d’une boîte via une base de récupération

La base de données de récupération permet d’héberger une base de données pour permettre de récupérer des éléments supprimés.

Pour notre test on a déplacé la boîte aux lettres Administrateur dans la base Demo01.
On a sauvegardé la base sur un lecteur E : avec l’outil Windows Server Backup.

On va maintenant supprimer le contenu de la bal (boîte aux lettres) Administrateur.


 

Pour récupérer nos informations on va créer une base de données de restauration.

Etape 1 : Restauration des fichiers de la base de données :


 

On lance l’outil Windows Server Backup puis on va dans le volet Action puis dans le menuRécupérer


On sélectionne alors l’emplacement de la sauvegarde..puis la date et l’heure de la sauvegarde que l’on veut restaurer…






 


 


Enfin on sélectionne l’emplacement et la partie de la sauvegarde que l’on veut restaurer ….



On choisit de restaurer notre base de données sur c:\resto




A ce stade on a fini de restaurer les fichiers de notre base de données.

Etape 2 : Nettoyage de la base de données restaurée.


 

On lance la commande Eseutil /mh « Path of the database » pour verifier l’état de la base


 


On voit sur la copie d’écran que l’état de la base est Dirty Shutdown. En effet lors de la sauvegarde la base n’était pas arrêté convenablement.

On va donc lancé une réparation de la base.

La syntaxe de la commande est :

Eseutil /r <Log Prefix> /l « Path of the log files » /d « Path of the database » ( L pour log )

Eventuellement on ajoute /i à la fin de la commande pour passer les erreurs.


 


On re-teste la base de données ..et on passe en « clean Shutdown »



 

Etape 3 : Création de la base de récupération

On crée la base de données de restauration ….comme une base classique mais avec l’option Recovery. Cet étape ne peut se faire que en Exchange PowerShell.

La commande est New-Mailboxdatabase –Recovery –Name rdb – Server (Nom du serveur)…


 


On vient de créer une base de donnée à l’emplacement de la base restaurer.

Pour transformer la base de donnée restauré en base de donnée de récupération on lancera une opération de renommage de fichier : Ainsi on renomme le fichier edb restauré en rdb.edb. On peut enfin monter notre base de donnée éventuellement par l’interface graphique comme ci-dessous.


Etape 4 : Récupération d’éléments supprimées :


 

On purge la boîte aux lettre Administrateur.

On lance une opération New-mailbox-restorerequest pour exporter de la base de donnée de récupération vers la base en ligne.


Et on constate que nos fichier reviennent à leur place.


Posted: oct. 31 2011, 10:28 by newuser09876 | Commentaires (0)  |